Equilibre

Vous avez tiré cette carte en position "Considération" : qu'est-ce qui se passe, qu'est-ce qui a besoin de votre attention ?

Si vous parlez d'équilibre, la plupart des gens vous diront à quel point ils sont déséquilibrés en raison de la pression du travail, de la famille ou des devoirs qu'ils se sont imposé. Il semble que ce soit l'un des pires maux de notre société et, maigre consolation, vous n'êtes certainement pas le seul à subir les conséquences du déséquilibre. Si vous tombez sur cette carte à la position Considération, c'est ce que vous êtes invité à regarder : l'équilibre de votre propre vie.

L'équilibre n'est pas un état statique : on passe toujours d'un extrême à l'autre. Vous pouvez voir le point d'équilibre parfait en passant, parfois y rester pendant un certain temps, mais là où il y a de la vie, il y a du mouvement et donc un déséquilibre plus ou moins important. Regardez la nature : la chaleur en été, le froid en hiver, le jour et la nuit, le lever et le coucher de la lune, les marées ou pensez au yin et au yang de l'est. Vous voyez deux choses : tous ces phénomènes sont toujours en mouvement. Et heureusement. Toujours l'hiver et plus rien ne poussera. S'il y a toujours l'été, tout va se flétrir car les arbres et les plantes ont un cycle de repos, de fertilisation, de croissance, de maturation et de récolte. Vous pouvez vous regarder de la même façon. Ne pas vous punir ou chercher un équilibre statique mais chercher votre propre rythme. Qu'en est-il de votre cycle d'action et de mouvement, de repos et de récupération ?

Le travail, les relations et la famille, votre propre besoins sont-ils suffisamment pris en charge - ni plus ni moins de temps, d'attention et d'espace qu'ils n'en ont besoin ?

Comment en arrivez-vous aux décisions et aux actions : suivez-vous un cycle consistant à avoir une nouvelle idée, une décision à prendre et à la laisser grandir et mûrir avant d'agir, ou avez-vous le sentiment d'être vécu et de ne pas pouvoir déterminer votre propre rythme et direction ?

L'attention invite à la perspicacité. Vous pouvez reconnaître le déséquilibre : il vous rend fatigué, parfois même malade, et il vous prive du plaisir des choses que vous faites.

La réflexion est autre chose que la "simple" pensée focalisée : c'est aussi ressentir et comprendre avec tout votre corps et tous vos sens. Le stress et la fatigue peuvent être mieux reconnus si, par exemple, vous vous laissez simplement masser - votre corps vous dit tout, tant que vous le voulez et que vous pouvez l'entendre. Commencez à réfléchir à ce qui vous permet de prendre contact avec votre équilibre et faites-le !

 

 

fr_FRFR